Idole

IDOLE

(2000)


résumé : Un soir d’automne, un étranger fait son entrée dans une petite ville de province. Est-il ange ou démon ? génie ou fou ? homme ou dieu ? mort ou vivant ? On ne le saura pas, le mystère restera entier, l’homme restera insaisissable. Mais, dès lors, rien ne sera plus comme avant.


présentation : En développant un univers noir et fantastique et en en détournant les codes, c’est une vision d’un monde que la pièce convoque. Une façon de déplacer le cadre figé d’une pensée rationnelle du réel, de laisser place à un état des lieux plus trouble, de « ne pas contester au monde son caractère inquiétant et énigmatique ».


extrait :

LE COMMISSAIRE. Bon, commençons par le commencement. Votre identité d'abord, avant toute chose. Qui vous êtes ?

JEAN. Je suis Jean. Je suis l'homme qui passe en prière.

LE COMMISSAIRE. Bien... (Il va le noter, il relève brusquement la tête.) Pardon ?

JEAN. Je suis le désœuvrement et le pas de côté.

LE COMMISSAIRE. Attendez. On va recommencer. Je vais reposer ma question, vous répondez très simplement. Commençons par le commencement. Votre identité, simplement qui vous êtes.

JEAN. Je suis la mauvaise opération. Je suis la pente douce.

LE COMMISSAIRE. Bon. Je reprends une dernière fois. Je repose ma question. Commençons par le commencement. Je veux simplement avoir votre identité pour l'enquête.

JEAN. Je suis le soupir de travers et quand il faut je suis l'aberration.


mise en espace :

  • Mise en espace dirigée par Frédéric Sonntag, au Jeune Théâtre National et au CDN d’Orléans (Pur Présent), avril 2002

  • Bourse d’encouragement de la DMDTS, 2002